Chroniques sargastiques à Capesterre de Marie Galante

 

Le port de Capesterre se fait un lifting

Ca bouge au milieu des croutes épaisses des sargasses du port depuis mercredi 20 juin 2018 une grosse pelle déplace la boue et mélasse englués dans le port pour construire une espèce de voie royale, une espèce de chemin <ui oscille au milieu des sargasses

C est semble t il le département qui a engagé pour quelques jours l’entreprise de joel Toto avec une action empirique qui se décompose en plusieurs  temps

Acte un : on rebouche la brèche

Les assidus qui suivent de près la folle activité de capesterre et tout particulièrement dans les actions anti sargasses se rappellent sans doute qu’ une brèche avait été percée au niveau du port pour favoriser la circulation de l’eau et entrainer autant que faire  se peut les sargasses. Une assez bonne idée mais sans filet de protection et sans nettoyage associé un effet assez ponctuel au final, très s dépendant de la houle

Donc là on rebouche la brèche qui avait d’ailleurs été faite sur proposition de la même entreprise !

Acte deux : on déplace d’énormes blocs de pierre pour se construire un passage au milieu de l’eau

Bon le spectacle est impressionnant et assez vite la voie se dessine et l’énorme grue s’avance telle le champion des temps modernes à l’assaut de nos irréductibles ennemies.

Vaillamment  pied à pied cheniiles en improbable équilibre elle construit son avancée au travers des sargasses qui s’écartent paresseuses et blasées « j y suis, j’y reste ! »

Acte trois : mise en condition

Exfoliation, curetage…Petit ménage de printemps ; voilà le but avoué de ces grandes manoeuvres facilitera circulation des courants le fond du port n est pas très ragoutant mélange de boue et de sargasses pourries ; petit pb on prend d’un coté pour remettre de l’autre mais bon l’intention y est

 

Acte quatre : incontournable

Pour renforcer ce beau chemin un peu grossier toutefois un peu rustre il convient d y ajouter l ingrédient miracle la solution THE SOLUTION à toute problématique : le tuf – certes la recette n aurait pas été complète sans lui

Acte cinq : Port de Capesterre relooké

C’est la fin de la chronique de la Réouverture du port de Capesterre. Bien agité et attendre :   on verra bientôt si ces petites expérimentations entre initiés peu compréhensibles voire passablement opaques pour les pauv’ profanes amènent un léger mieux au sein de notre belle commune