Des mesures d’urgences contre les sargasses

Urgence contre les sargasses

 

La Préfecture vient de dévoiler les mesures d’urgences demandées par notre Ministre des Outremers et qui devraient permettre aux antilles en général et à Marie Galante en particulier un nouveau souffle.

Parmi les plus importantes, j’aurai tendance à souligner

pour trouver un interlocuteur impliqué

la création d’un plan urgences sargasses pour chaque territoire, en espérant que les contraintes spécifiques des iles à double insularité soient – cette fois ci – bien prises en compte

Une mesure rassurante est sans doute, au niveau local, la coordination  assurée par le préfet de zone Antilles, préfet de Martinique, en liaison avec les préfets de Guyane et de Guadeloupe. Le préfet de la Guadeloupe ayant largement sous estimé les difficultés auxquelles nous sommes confrontés, on ne peut espérer que du mieux.

un budget supplémentaire

Il est annoncé une déblocage d’un fonds de 3 millions d’euros de crédits mais l’argent ca va, ca vient comme les sargasses, c’est le choix des méthodologies qui reste fondamental.

prévention pour une meilleure coordination

Au niveau des échouages, les missions de prévention servent à nous préparer (au moins spécifiquement) mais à long terme  le développement de l’observation satellitaire notamment dans le cadre du programme européen COPERNICUS pourrait aider.

pour santé annou

Indispensable,  la mesure régulière de la teneur en gaz le long des plages et le renforcement du dispositif de mesure. Parallèlement, le haut conseil de la santé publique a été saisi pour disposer d’un avis sur les conséquences pour la santé humain des expositions observées. Espérons une grande transparence quand aux résultats…

pour le plus long terme

Le lancement par l’ADEME de nouveaux appels à projets (1 M€) pour l’innovation sur le ramassage et la valorisation des algues, faisant suite aux appels à projet lancés depuis 2015 trouvera peut être de nouvelles réponses.

 

Du point de vue économique

Une réunion au niveau national avec les assureurs sera organisée afin d’indiquer les voies d’indemnisation possible pour les petits équipements électroniques et les véhicules.

 

L’organisation d’un évènement régional à l’automne dédié à la connaissance du phénomène et aux solutions, à l’occasion de la prochaine conférence de coopération régionale Antilles-Guyane (CCRAG), conférence annuelle qui réunit notamment les collectivités de la zone ainsi que les ambassadeurs de France dans les pays voisins.

 

pour en savoir plus, consulter le dossier sargasses : Dossier de Presse Sargasses