Nicolas Hulot vient voir nos sargasses

Nicolas Hulot aux Antilles … Et alors ?

au minima un constat d’insuffisance

Nicolas Hulot arrive, attention aux sargasses …

Après un assez long silence qui avait suivi une sourde mais puissante vague de mécontentement notamment ici aux Antilles face à la gestion du sinistre Sargasses, le 23 Mai dernier  le ministre Nicolas Hulot se décide à répondre assez clairement à la question de la députée de Guadeloupe Justine Bénin sur les sargasses avec un effet d’annonce puissant, médiatique puisque qu’il promet de se rendre aux Antilles dans les plus brefs délais pour ‘voir sur place’… Belle annonce même qui nous fait espérer le voir venir à Capesterre…
Mais finalement, je ne peux empêcher la petite voix chagrine de demander, voir quoi ??? Il était déjà venu en 2014, en avril de cette année il y été contacté personnellement et notamment par M. CHALUS (qui accessoirement lui avait parlé entre autres de Marie-Galante). alors voir quoi ?  les arrivées massives vues du ciel, les amoncellements en putréfaction sur nos plages, notre commune sinitrée, courageuse mais à terre il faut bien être honnête. Après deux mois de luttes inégales, deux mois de gaz toxiques sur le port, sur petite anse, au cap mais également dans nos rues, nos maisons et nos corps, Capesterre est à bout de souffle.
Peut`être Monsieur le Ministre comme nos autres dirigeants a t il besoin de tous ses autres sens pour appréhender le sinistre ‘sargasses’, l’odorat, il ne sera pas déçu (..), le toucher (oh marcher sur un tas de sargasses…), le goût (nos restaurateurs de capesterre pourraient peut être lui préparer un ti bokit sargasses) ou encore l’ouie, notre voix porte sans doute pas assez loin à 8000 kms…
Avec tout ça, il sera peut être à même de convaincre ses collègues ministres, accessoirement son préfet ici, de la gravité de la situation sanitaire à Capesterre ?

Mais aujourd’hui quelles annonces contre les sargasses ?

Aucune, simplement une confirmation des annonces précédentes. Pas de financement supplémentaire alors que l’on voit sur le terrain chaque jour que les ressources humaines et matérielles mises en oeuvre sont nettement insuffisantes; Mais on n’a pas d’autres solutions si on veut continuer à vivre dans le bourg de Capesterre de RAMASSER, ce qui est déjà échoué. Au delà les solutions à mettre en oeuvre à moyen terme et à plus long terme, restent virtuelles…
Certes une enveloppe de 3 Millions d’Euros a été débloquée (ou va l’être car à notre niveau nous n’avons pas beaucoup de visibilité), mais pour l’ensemble des Antilles… Lorsqu’on sait que la mairie de Capesterre dépense 6500 euros / jour (toujours sur sa propre trésorerie) pour quelques machiines et que n’importe quelle solution coute au minimum plusieurs centaines de milles d’euros… On sent bien que même sans être un as de  la compta  ce montant sera vraisemblablement loin  du minimum attendu pour assurer une solution pérenne.
Notre ministre n’a pas fait non plus  d’engagement sur la désignation de catastrophe naturelle qui reste pourtant l’unique solution pour beaucoup d’entre nous, et qui est une réalité aujourd’hui même si elle se heurte à des problèmatiques essentiellement économiques des lobbies des assurances…Il a parlé de “calamité”, certes, mais ce n’est pas elle qui va gérer les indemnisations…

Donc finalement à part l’effet d’annonces et le légitime espoir que cela soulève, les choses n’ont pas l’air d’avoir vraiment bougé.  Tout le monde s’accorde à dire il y a urgence, il y a danger pour la population, il y a manque criant de moyens… Tous le disent les politiques, les entreprises et les riverains, unis ou non en association… Mais pour toute réponse, on a  ‘je vais venir aux Antilles dans les meilleurs délais’… Je ne suis pas sûre que ce soit une réponse vraiment satisfaisante.

Mais au fait Nicolas Hulot arrive quand ?

Aucune information suffisamment fiable à ce jour, est – il dans l’avion qui va se poser demain à Pointe à Pitre ? En tout cas, alors que sa venue en Martinique est largement relayée par les médias, ici en Guadeloupe ce sont les réseaux sociaux qui communiquent mais officiellement…ca reste une affaire à suivre.

alors wait & see et restons positif

Voyons si grace à sa venue, nous citoyens lambda, ou politiques plus chevronnés, sauront faire entendre non seulement la voix des Antilles mais tout particulièrement celle de Capesterre de Marie-Galante, car une petite voix chagrine me dit que entre Ste Anne en Guadeloupe et Capesterre de Marie-Galante, ce n’est pas tout à fait le même traitement… double insularité, faible impact économique (on l’a bien vu avec TDB), moins d’habitants, moins de commerces sont quelques raisons valables auquel il faut sans doute ajouter la discretion naturelle des capestériens.

Pour le plus long terme, le ministre a également évoqué l’appel à projets de l’ADEME, doté d’un million d’euros, cette mesure avaient déjà été annoncée.  En outre, les journalistes de France Info ont relevé que ce nouvel appel à projets faisait suite à un précèdent appel à projets identique, ce qui manque, ce ne sont pas  les projets, mais les financements. Quelques projets sont sous le coude, on pourrait peut être lui faire passer quelques dossiers 🙂

voir le très complet article qui concernait plus la martinique (ou son voyage est annoncé pour le 11 et 12 juin) , mais enfin c’est même bitin

 

2 thoughts on “Nicolas Hulot vient voir nos sargasses

  1. Aujourd’hui les flotteurs mis en place par 5 benevoles de l asso stop les sargasses est un succès sur saint François. Ils ont du faire face a l immobilisme total.Pourtant a punta cana ils utilisent les flotteurs pourquoi ne pas s unir tous?

  2. La venue du Minitre est confirmé, il arrive en Guadeloupe dès Dimanche 10 Juin, et sera à Marie Galante le lundi matin, une visite est prévue à Capesterre de Marie Galante dans la matinée. La bonne nouvelle est que l’on aura peut être un peu de ramassage comme pour la venue du Préfet…L’autre bonne nouvelle est qu’il devrait rencontré des membres du Collectif anti sargasses, une opportunité de faire entendre la voix citoyenne..Une action est prévue, restez connectés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *